4 minutes

La majorité des projets commence par une idée simple. Quelqu’un identifie un besoin et pense à un produit ou à un service qui pourrait répondre à la demande. Ensuite, il réunit une équipe dans le but de concrétiser son idée et de la mettre sur le marché. Peu de temps après, les tâches sont réparties, les délais sont fixés, des réunions sont organisées et, finalement, le projet est achevé et les besoins du consommateur sont satisfaits. Si seulement c’était aussi simple… En effet, trop souvent, les délais sont repoussés, les responsabilités ne sont pas claires au sein de l’équipe et les personnes impliquées s’épuisent et perdent de vue l’objectif initial. Afin de remédier à ces situations, les méthodes agiles sont essentielles.

Elles peuvent aider à réduire la complexité d’un projet en décomposant les tâches importantes en différentes étapes. Une fois qu’une approche agile est correctement mise en œuvre, les équipes collaborent mieux et le travail s’effectue sans souci. 

Comment l’approche agile peut-elle vous aider?

Le terme agile fait référence à la méthodologie explorée dans le Manifeste pour le développement Agile de logiciels. Depuis, elle a inspiré d’autres méthodologies complémentaires, dont l’Extreme Programming (XP), le Lean Development, Crystal, et les deux méthodes les plus populaires : Kanban et Scrum. Ces processus ont été adoptés par des équipes qui œuvrent dans différents domaines, dont le développement de logiciels, le marketing, les ventes, etc. Brièvement, un cadre agile permet d’identifier, de hiérarchiser et de compléter les différentes étapes d’un projet. L’objectif est d’améliorer la qualité et la rapidité de mise sur le marché.

Qu’est-ce que la méthode Kanban?

Le premier système Kanban a été mis au point dans les années 1940 par Taiichi Ohno, ingénieur chez Toyota. Inspiré par la présentation de la marchandise dans les supermarchés, son objectif était d’améliorer l’efficacité de la construction automobile en créant un système qui minimise le gaspillage grâce à une fabrication basée sur la demande des clients. À l’aide d’un diagramme de flux de travail qui contient des repères visuels, l’ingénieur a été en mesure d’éliminer les mouvements et les déplacements inutiles. Par conséquent, les coûts de production ont été réduits et les bénéfices ont augmenté. Aujourd’hui, ce tableau est communément appelé Kanban. L’objectif est toujours le même : visualiser le projet, limiter les tâches en cours et maximiser l’efficacité du flux de travail.

Qu’est-ce que le tableau Kanban?

Le mot Kanban signifie panneau ou tableau d’affichage en japonais. Essentiellement, les éléments sont représentés sur une matrice partagée où les membres de l’équipe peuvent rapidement mettre à jour le statut de leurs tâches et voir qui travaille sur quoi et à quel moment. En rendant le flux de travail accessible, les équipes peuvent voir le temps accordé à une tâche et savoir à quel rythme le projet progresse. Ainsi, il est possible d’identifier facilement les éléments qui sont à risque de ralentir l’équipe.

Un tableau Kanban est généralement utilisé pour visualiser un flux de travail en six étapes :

  1. Backlog : un backlog est une liste complète des tâches qui doivent être réalisées pour terminer un projet. Un backlog existe en tant que colonne séparée et contient les tâches sur lesquelles une équipe devra se concentrer.
  2. À faire : la colonne « À faire » représente un ensemble d’étapes classées par ordre de priorité. À ce stade du flux de travail, les tâches sont prêtes à être effectuées, elles sont assignées et les dates d’échéance sont fixées.
  3. En cours : il s’agit des tâches qui sont en cours. Seul un certain nombre peuvent être en cours. En effet, la fixation de limites est un aspect important de la méthode Kanban. Cela permet d’éviter que le travail ne s’accumule sans que l’équipe ne termine ce qui est déjà entamé.
  4. Révision : les tâches figurant dans cette colonne sont en attente d’un examen qui permettra de s’assurer qu’elles sont prêtes pour le développement.
  5. Prêt pour développement : travaux qui sont approuvés pour le transfert de la conception.
  6. Complété : le produit ou le service final est prêt à être utilisé et testé par les consommateurs.

Qu’est-ce que la méthode Scrum?

Contrairement à Kanban, qui repose sur un flux de travail continu, le cadre agile Scrum prévoit des périodes fixes, appelées sprints, au cours desquelles un ensemble de tâches doit être achevé et prêt à être examiné.

Les rôles de Scrum

Les équipes Scrum se basent sur la responsabilité collective en établissant une égalité entre chaque membre et cela malgré les tâches différentes qui sont attribuées à chacun. L’équipe est unie par l’objectif commun de mener à bien le projet et de fournir de la valeur aux clients. Les membres Scrum doivent résumer leurs progrès quotidiens à leurs collègues, ce qui inclut les succès et les défis. En général, la méthode Scrum propose trois rôles clairement définis :

  1. Product Owner : il définit le travail à accomplir, défend les intérêts du client, gère le carnet de commandes et aide à établir les priorités pour l’équipe de développement.
  2. Scrum Master : c’est l’expert du fonctionnement de Scrum. Il aide les membres à appliquer les différents principes de la méthode et élimine tout obstacle dans le but de faciliter la communication au sein de l’équipe. Il sert également de médiateur dans les discussions. Il s’agit de ressources anglophones, mais si vous souhaitez en apprendre davantage sur le sujet, Scrum.org, le Project Management Institute (PMI), Scrum Inc. et Scrum Alliance sont tous des organismes qui proposent des formations et délivrent des certifications en Scrum. 
  3. Équipe de développement : elle est responsable de la livraison et du développement du produit.

La méthode agile est-elle idéale pour vous?

Toutes les méthodes agiles sont structurées, mais permettent un certain niveau de flexibilité. Il est parfois difficile de déterminer quel processus est le plus adapté à son projet et à son équipe. Si les projets sur lesquels vous travaillez habituellement n’ont pas de limite ou d’exigence déterminées, alors la flexibilité de la méthode agile est fort probablement adéquate. Si, dans le cas contraire, vos clients sont très fixés et qu’il y a peu de risques que des changements majeurs surviennent, alors vous pouvez vous fier à une approche plus traditionnelle, comme l’approche en cascade.

 

Gérez vos projets gratuitement!

Inscrivez-vous et profitez d'un logiciel gratuit de gestion de projet et de suivi du temps pour vous et votre équipe!