La planification d’un projet consiste à le découper en tâches unitaires, pouvant dépendre les unes des autres, et à les ordonnancer de façon à obtenir un planning de réalisation. La réalisation et le pilotage du projet en lui-même nécessite alors la prise en compte de paramètres supplémentaires comme les charges, les coûts, les compétences et les ressources nécessaires. C’est pour fixer le cadre d’exécution du projet que nous allons décrire différentes étapes de planification opérationnelle.

 

Que regroupe la planification opérationnelle ?

La planification opérationnelle va finalement prendre en compte tout ce qui sera nécessaire pour la réalisation effective du planning établi. Il s’agit donc de traduire plus concrètement la façon dont le planning va être suivi et les différentes tâches réalisées.

 

Définir les ressources nécessaires

Parmi les premières étapes de la planification opérationnelle, il va falloir déterminer les ressources humaines et financières qui seront nécessaires au projet. Dans les deux cas, il conviendra de s’assurer de leurs disponibilités à une date définie, de façon à anticiper tout dérapage possible.

En effet, rien ne sert de réserver dix développeurs si la moitié d’entre eux n’est disponible qu’après le démarrage du projet ou d’obtenir le financement pour l’achat de machines de développement s’il arrive deux mois après le début effectif des travaux. La synchronisation est primordiale.

 

Identifier les compétences

L’identification des compétences nécessaires est tout naturellement un élément déterminant. Il est courant que les développeurs pressentis correspondent globalement au profil demandé, mais qu’il subsiste certaines lacunes, soit parce que la compétence demandée est rare, soit tout simplement parce qu’elle est très demandée et donc peu disponible.

Si une période de formation ou de prise de connaissance est nécessaire, il faut l’intégrer au planning opérationnel, et éventuellement décaler les dates de réalisation si nécessaire.

De même, une compétence manquante peut nécessiter le recrutement d’une ou de plusieurs personnes. C’est très important d’anticiper ce besoin, car le processus de recrutement peut être long et s’étaler sur plusieurs mois, surtout pour une compétence rare.

 

Définir l’organisation du travail

L’équipe constituée, il faut répartir les rôles et le travail pour la réalisation des tâches initialement planifiées. Les groupes ou les équipes doivent être constitués et le travail partagé.

Chaque membre de l’équipe doit parfaitement savoir quel est son rôle dans le projet, quelles sont ses responsabilités. De la même façon, chacun verra ses objectifs clairement établis.

 

Mettre en place les outils de suivi

Les différents outils de communication et de coordination doivent être mis en place. Chacun doit pouvoir obtenir rapidement une vision claire de sa propre progression et de l’avancement du projet en général. Les outils de coordination (tableaux de bord Nutcache, gestionnaires de sources, GED…), de communication (messagerie Nutcache, Wiki…) et de suivi (indicateurs Nutcache, gestionnaires d’anomalies, workflows…) sont mis à disposition de l’équipe et des instances dirigeantes.

Une bonne communication est nécessaire auprès de chaque collaborateur de façon à former une communauté soudée et efficace. Les informations recueillies et partagées permettront ainsi, avec l’aide d’indicateurs générés (automatiquement ou non) d’anticiper les effets potentiels des différentes actions menées et d’opérer des ajustements si nécessaire.

 

En conclusion sur les étapes de planification opérationnelle

Les étapes de la planification opérationnelle consistent à faire en sorte qu’un projet soit pilotable. Les éléments mis en place vont permettre de déterminer les ressources et les moyens à mettre en œuvre afin de respecter les délais de réalisation des tâches définis lors de la planification stratégique du projet. Les indicateurs mis en place à partir de cette organisation permettront d’assurer le suivi du projet.

 

Nutcache est l’outil idéal de planification opérationnelle avec ses tableaux de bord, ses indicateurs et son planning.