Comment favoriser un meilleur travail en équipe?

En entreprise ou à l’école, le travail en équipe est nécessaire à la réalisation d’un but commun. Que vous soyez gestionnaire ou simple employé, il est possible d’améliorer les relations au sein de votre groupe. Par contre, avant d’aller plus loin, révisons les bases d’un meilleur travail d’équipe!

Quelles sont les bases d’un meilleur travail en équipe?

Dans un de nos articles précédents, nous vous avons expliqué comment améliorer radicalement vos résultats avec le travail d’équipe. En effet, nous vous avons présenté six conseils :

  • Nommer un leader inspirant;
  • Définir des objectifs clairs;
  • S’assurer d’une bonne communication;
  • Regrouper des habiletés complémentaires;
  • Développer le respect et la confiance;
  • Établir une organisation claire.

Vous l’aurez compris : l’amélioration du travail en équipe ne s’effectue pas du jour au lendemain. Cela prend du temps pour établir une bonne communication et une ambiance où règnent le respect et la confiance. Heureusement, en vous entendant dès le départ sur les objectifs et l’organisation, vous débuterez sur de bonnes bases. Par contre, il existe d’autres moyens pour solidifier la cohésion de votre équipe.

Régler les conflits rapidement

Vous avez beau avoir la meilleure communication possible, il est parfois possible que deux personnes n’arrivent pas à s’entendre. Pour quelles raisons? Est-ce un conflit lié au fonctionnement de l’équipe? Un conflit généré par l’incompatibilité entre les deux personnalités? Ou un conflit de générations? Quelle que soit la raison, vous devez régler le problème avant que celui-ci ne dégénère. Invitez vos collègues à exprimer leurs sentiments face à cette situation en évitant toutefois tout jugement ou reproche. Puis, encouragez-les à trouver une solution pouvant satisfaire les partis concernés. Vous parviendrez ainsi à rétablir une bonne communication au sein de votre équipe.

Éloigner les personnes toxiques

Malheureusement, certains conflits ne peuvent être réglés uniquement par la communication. En effet, il existe des personnes dont la personnalité nuit au bon fonctionnement du groupe : les personnes toxiques. Charmeuses, manipulatrices, elles ont un grand besoin de contrôle.

Même si leurs compétences sont recherchées, les personnes toxiques sont à proscrire lors de la création d’équipe. Idéalement, vous pouvez éviter leur recrutement grâce aux tests de personnalité ou d’intelligence émotionnelle imposés pendant l’entrevue. Par contre, n’oubliez pas de rester à l’écoute afin de faciliter les confidences de vos collègues.

Accepter le droit à l’erreur

Faire des erreurs peut être humiliant, mais rappelez-vous : personne n’est parfait. Vous et vos collègues avez droit à l’erreur. Rien ne sert de vous autoflageller ou de critiquer votre coéquipier, puisque l’erreur a déjà eu lieu. Il n’est pas possible de retourner en arrière, mais vous pouvez vous inspirer de cette expérience pour vous améliorer. Encore une fois, une bonne communication vous aidera à déterminer comment cette erreur s’est produite. Mais surtout, elle vous aidera aussi à réfléchir aux solutions pour éviter qu’elle ne se reproduise.

Diminuer le nombre de réunions

Selon un sondage de MeetingKing, 37 % du temps d’un employé est consacré aux réunions. Et 39 % de participants ont admis avoir somnolé pendant une réunion. Même si les réunions peuvent être nécessaires pour clarifier les objectifs de votre équipe, elles peuvent aussi nuire à leur productivité. Par exemple, un trop grand nombre de réunions peut conduire vos collègues à se ruer sur leur travail pour rattraper le temps perdu. Et, ainsi, conduire à un plus grand risque d’erreurs. Pour un meilleur travail en équipe, privilégiez plutôt un outil de communication sur lequel vos coéquipiers s’entendront.

Encourager le brainstorming

Comme l’indique son nom, le travail d’équipe demande une coopération de l’ensemble de ses membres. Et puisque plusieurs têtes valent mieux qu’une, c’est en discutant qu’il est possible de trouver les meilleures idées. Une fois par semaine (ou une fois aux deux semaines), organisez une séance de remue-méninges avec votre équipe. Profitez de cette occasion pour sortir de votre bureau pour un lieu plus décontracté, comme un bar. Encouragez vos collègues, y compris ceux qui sont timides, à trouver de nouvelles idées à vos projets. Toutes les idées, même les plus folles, n’ont pas à être jugées. Qui sait, peut-être peuvent-elles conduire à une solution?

Faire un travail qui a du sens

Pour aller dans la bonne direction, il est important d’avoir des objectifs clairs. Cependant, il est plus important que ces objectifs aient une finalité. En quelques mots, faire un travail qui importe. Par exemple, si le but de votre projet est d’améliorer le système informatique de votre entreprise, vous savez que votre dévouement aura des répercussions à long terme. Ainsi, un système informatique plus performant rendra vos collègues plus productifs, perdant moins leur temps à s’impatienter devant la lenteur de leur ordinateur. En imaginant ces répercussions, vos coéquipiers seront suffisamment motivés pour réaliser un excellent travail.

Apprécier les efforts de vos collègues

Connaître la finalité de son projet peut être motivant. Parfois, ce n’est pas assez, surtout dans les moments les plus difficiles. Lors d’un travail en équipe, n’hésitez pas à complimenter vos coéquipiers pour leurs efforts. Non seulement il s’agit d’un geste gratuit, mais ils sauront que leur dur labeur n’est pas vain, quel que soit le résultat. À nouveau motivés, ils seront moins enclins à vouloir laisser tomber leur équipe.

Célébrer les victoires

Vous avez enfin terminé un projet important? Félicitations! Il est temps de célébrer cette victoire avec votre équipe! Il existe différentes façons de fêter cet accomplissement. La plus commune d’entre elles est la sortie en restaurant, mais vous pouvez aussi faire preuve d’originalité. Par exemple, vous pouvez vous procurer un objet inusité, le transformer en trophée et le remettre au coéquipier qui s’est le mieux distingué dans votre projet. Peu importe la manière dont vous savourez votre victoire, vos membres d’équipe seront mieux soudés après les célébrations.

 

En résumé, pour favoriser un meilleur travail en équipe, vos collègues doivent justement avoir le sentiment de faire partie de l’équipe. Avec un outil de gestion, il est possible de suivre la progression de vos coéquipiers et de leur donner un feedback au besoin. Si ce n’est pas le cas, un essai de la solution en ligne Nutcache vous donnera un aperçu de la gestion d’équipe. N’hésitez pas à la tester gratuitement pendant une période de 14 jours!

2019-07-08T19:56:45+00:00

About the Author: