Se lancer en freelance : 8 étapes pour devenir freelancer

Beaucoup de salariés rêvent de devenir indépendants, de ne plus dépendre d’une hiérarchie parfois lourde et de pouvoir choisir les projets sur lesquels ils travaillent. Si travailler en freelance est souvent synonyme de liberté, il y a également un certain nombre de contraintes à prendre en compte si l’on ne veut pas que la belle aventure se transforme en cauchemar. Vous vous demandez comment devenir freelance ? Voici les clés pour réussir.

Pourquoi devenir indépendant ?

Vous vous êtes installé dans la routine dans votre poste actuel ? Vous avez envie de changement ? Si votre travail ne vous satisfait plus, que ce soit en termes d’accomplissement, de reconnaissance, de sécurité ou de salaire, il est sans doute temps d’en changer, et pourquoi pas, devenir indépendant.

Qu’est-ce que le freelance exactement ? Devenir indépendant signifie que vous allez être totalement autonome dans votre travail. Vous allez pouvoir choisir la quantité de missions que vous allez réaliser, les clients pour lesquels vous allez les réaliser, le prix que vous allez facturer, vos horaires de travail… Il faut avoir conscience également que n’étant plus salarié, vous devrez également gérer les aspects commerciaux, marketing, contractuels et comptables de votre activité. Il faudra donc dégager du temps pour toutes ces activités « annexes » à votre activité principale.

1- Définissez vos objectifs

Même si le but à plus ou moins long terme est bien de travailler en freelance à plein temps, ce n’est pas toujours, voire rarement réalisable immédiatement. Il est en effet illusoire de croire que le marché du travail vous attend à bras ouverts et que vous allez être capable dès le début de retrouver le même niveau de rémunération qu’en étant salarié.

Beaucoup d’anciens salariés ayant acquis le statut de freelance ne réussissent pas à réaliser leur projet parce qu’ils n’ont pas défini des objectifs clairs dès le début. Même avec des dépenses limitées, ils finissent par voir disparaître leurs économies, au point de devoir trouver un nouveau travail dans l’urgence.

Pour ne pas en arriver là, il est indispensable de cibler clairement ses objectifs. Commencez par définir un objectif à long terme, au minimum pour un an. Voulez-vous juste obtenir un complément de revenu en plus de votre salaire actuel pour augmenter votre pouvoir d’achat ou bien changer radicalement de vie en devenant votre propre patron ? Quel salaire mensuel souhaitez-vous obtenir au bout d’un an ? Une fois l’objectif à long terme fixé, il faut le découper en plusieurs objectifs à plus court terme. Il est par exemple possible de décider de jalons mensuels. Vous devez décider à chaque étape le montant du salaire que vous attendez, du nombre d’heures et des horaires consacrés à cette nouvelle activité et du nombre de clients à démarcher. Il sera alors possible de suivre la progression de la conversion au statut de freelance et du chemin à parcourir avant de pouvoir quitter votre travail actuel pour devenir indépendant à plein temps.

Un outil indispensable
pour les travailleurs autonomes

Faites l'essai de l'outil #1

préféré par les équipes créatives .

2- Trouvez un marché profitable

Si vous attendez de trouver l’idée géniale qui vous rendra riche, vous prenez le risque d’attendre longtemps.

Commencez plutôt par faire le bilan de vos points forts et des compétences qui peuvent vous servir. Il peut s’agir du savoir accumulé durant votre vie (professionnelle ou non), des compétences acquises au fil des années et de vos aptitudes naturelles.

Ce bilan vous permettra de cerner le domaine dans lequel vous pourrez vous lancer. Il faut maintenant détecter un besoin dans ce domaine afin de proposer vos solutions et vos services à des clients potentiels. L’important est bien de se concentrer sur cette offre en particulier pour proposer un service de qualité et de ne pas s’éparpiller, au risque de décevoir. Il existe beaucoup de travailleurs indépendants sur le marché. Les meilleurs se distingueront sur la qualité de leurs services et non pas sur le prix qu’ils demanderont.

3- Identifiez votre clientèle cible

Inutile de démarcher des personnes que vos services n’intéresseront pas. Ce serait une perte de temps pour tout le monde. Mieux vaut cibler précisément les personnes auxquelles vous vous adresserez. Vous devez identifier des cibles auxquelles vos services seront utiles, qui seront en mesure de les payer à leur juste prix, apprendre à les connaître et déterminer la meilleure façon d’entrer en contact avec elles. En connaissant bien vos prospects et en vous adressant directement à eux, vous serez à même de leur fournir un service de qualité adapté à leurs besoins et ainsi obtenir des recommandations.

4- Définissez votre stratégie de tarifs pour vos services

Il peut être difficile de fixer ses tarifs, surtout au début de son activité. Commencez par vous renseigner sur les prix pratiqués sur le marché. Cela vous donnera une fourchette de prix raisonnables. Fixez un prix attractif dans cette fourchette et proposez vos services à vos prospects. L’objectif est de se faire une réputation avec les premiers clients. Le travail doit donc être d’excellente qualité. A force d’obtenir des recommandations, vous pourrez démarcher et obtenir d’autres clients, tout en augmentant progressivement vos tarifs. L’étape d’identification de la clientèle cible prend tout son sens ici parce qu’elle permettra de proposer exactement les bons services aux bonnes personnes, et aux bons prix.

5- Construisez un portfolio de qualité

Il est important de communiquer sur vos réussites. Utilisez un site web pour présenter vos spécialités et vos différentes références. Mettez en avant vos points forts, vos compétences et votre savoir-faire. Un formulaire de contact complet est également indispensable. Prenez bien soin de répondre rapidement et précisément à toute demande qui pourra vous être faite par ce biais.

Mettez votre site à jour régulièrement, de façon à montrer votre dynamisme, votre évolution, vos nouveaux clients et votre travail. N’hésitez pas à mettre en avant des exemples de ce que vous êtes en mesure de fournir comme prestations afin que les clients potentiels se rendent mieux compte de ce dont vous êtes capable. Un prospect ne se transformera en client que s’il est persuadé que vous serez capable de lui proposer une solution correspondant exactement à ses besoins.

6- Choisissez attentivement vos premiers clients

Au lancement de votre activité comme indépendant, vous devrez consacrer un temps important à chaque client pour assurer une entière satisfaction. Il est donc important de limiter volontairement le nombre de clients pour lesquels vous travaillerez. Vous devez être capable de donner le meilleur pour ces premiers clients. La perception qu’ils auront de vous et de votre travail servira ensuite de base à tout le développement de votre activité.

N’hésitez pas également à mentionner les clients pour lesquels vous avez déjà travaillé dans vos publications (flyers, site web…) et lorsque vous démarchez des prospects. Demandez-leur aussi de partager leur avis et laisser un témoignage sur votre site. Ces références clients sont essentielles pour convaincre vos prospects.

7- Apprenez à vous vendre

Pour travailler en freelance, vous devez apprendre à vous vendre. Vous pouvez être le meilleur dans votre catégorie, si vous n’êtes pas capable de vous mettre en valeur, de présenter vos compétences et votre travail sous leur meilleur jour, il va être difficile de convaincre des clients de vous faire confiance.

La rédaction des messages destinés aux prospects doit donc être bien réfléchie. Vous devez vanter vos points forts, répondre à la plupart des questions avant même qu’elles ne soient posées, anticiper les objections, présenter des exemples parlants et adaptés à votre interlocuteur et démontrer votre expertise dans le domaine.

Il faut communiquer souvent, et surtout personnaliser la communication. La majeure partie des messages envoyés aux prospects terminent dans la corbeille, à moins qu’ils ne soient parfaitement ciblés, et répondent à un besoin précis du destinataire.

8- Ne mélangez pas votre travail salarié avec votre activité freelance

Il est important de bien compartimenter votre activité salariée et votre activité freelance tant que vous n’êtes pas prêt à être à temps plein. Il serait dommage de mettre en péril votre travail tant que vous ne pouvez pas encore vivre uniquement de votre travail d’indépendant.

La plupart des contrats de travail contiennent des clauses d’exclusivités et des clauses restrictives. Il est donc primordial de respecter les accords signés et les règles fixées par votre employeur, de ne pas faire chevaucher les horaires de travail et de ne pas utiliser les ressources de l’entreprise pour votre activité d’indépendant.

Pour conclure sur le travail en freelance

De multiples raisons peuvent vous pousser à devenir indépendant. Qu’il s’agisse de tester une activité sans le stress financier, d’augmenter vos revenus, d’améliorer vos connaissances et vos compétences ou de développer votre passion, il est impératif de définir clairement vos objectifs et de planifier une montée en puissance progressive de votre activité. C’est à ce prix que vous pourrez transformer une expérimentation en véritable réussite.

Pour vous aider dans votre démarche, n’hésitez pas à tester gratuitement durant 14 jours la solution de gestion de projet Nutcache. Vous y trouverez tous les outils nécessaires à la gestion et au développement de votre activité freelance.

2019-03-12T18:39:51+00:00

About the Author:

Marc has been part of the Nutcache team since day one. As the marketing specialist, Marc does his best to develop the Nutcache brand and make it shine by sharing the Nutcache love to all business owners out there. =)