Les rôles Scrum

Avec une méthode de gestion de projet « classique », la maîtrise d’ouvrage (le client ou le commanditaire, qui définit les besoins) et la maîtrise d’œuvre (qui définit les solutions techniques permettant de répondre aux besoins de la maîtrise d’ouvrage et leur mise en œuvre) sont généralement séparées. Les méthodes agiles, comme Scrum, brisent cette séparation et invitent tous les intervenants à travailler ensemble. Mais ce n’est pas pour autant qu’il n’y a pas d’organisation au sein du projet. Les rôles Scrum sont définis de manière bien précise, et nous allons les détailler ici.

Un équipage plutôt que des équipes séparées

Alors que maîtrise d’ouvrage et maîtrise d’œuvre avaient l’habitude de travailler séparément, l’une définissant les besoins et l’autre les solutions techniques et leurs mises en place, la méthodologie Scrum tend plutôt à faire travailler tout le monde ensemble, avec des rôles Scrum bien définis. Pour cela, Scrum repose sur trois piliers :

  • la transparence,
  • l’inspection
  • et l’adaptation.

Alors que les équipes travaillent surtout séparément avec une méthode de gestion de projet classique, une équipe Scrum peut plutôt être comparée à l’équipage d’un bateau. Chaque personne est indispensable, connaît son rôle, sait ce que font les autres, et œuvre pour avancer dans la bonne direction et pour mener le projet à bon port.

En cela, les trois piliers Scrum facilitent ce fonctionnement. La transparence permet à l’ensemble des intervenants d’avoir le même niveau d’information. Chacun sait ce sur quoi les autres travaillent, et plus important encore, chacun connaît les difficultés rencontrées et est donc à même d’apporter son aide si besoin. Les problèmes rencontrés étant connus de l’ensemble de l’équipe, ils peuvent être étudiés par tous (pilier « inspection ») et l’émergence d’une solution est ainsi facilitée. Le dernier pilier, l’adaptation, consiste à adapter le projet ou les développements de façon à résoudre tous les problèmes et à aller de l’avant.

Grâce aux trois piliers Scrum, l’ensemble de l’équipe projet fonctionne donc comme un équipage à part entière. Tous travaillent dans le même but, effectuent des livraisons régulières à chaque sprint, améliorant constamment non seulement le produit mais également les processus projet, de façon à avancer dans la bonne direction en utilisant la trajectoire la plus efficace possible.

Les rôles Scrum

Un équipage ne saurait mener à bien son navire sans que les rôles de chacun soient parfaitement définis. Il ne peut en effet y avoir plusieurs navigateurs, si tout le monde s’occupe des voiles et personne de la barre, l’embarcation n’ira pas loin et les risques de naufrage ne feront qu’augmenter.

Scrum définit donc trois rôles particuliers, chacun ayant une fonction bien précise.

Le Product Owner va participer à l’élaboration des besoins et porter la vision client du produit final. Mais contrairement à une maîtrise d’ouvrage classique, il va travailler étroitement avec l’équipe de développement, afin d’apporter à celle-ci une réelle expertise dans le domaine métier. Il n’a pas un profil technique et est proche des utilisateurs finaux, comprend et traduit leurs besoins en termes de fonctionnalités métier et d’ergonomie. Il est présent également pour maximiser la valeur ajoutée apportée par l’équipe projet et optimiser les coûts. Pour cela, il a la charge du backlog produit et décide des priorités à donner aux développements des différentes user stories. Il a donc un rôle particulièrement important, puisque ses arbitrages décideront en partie de la qualité du produit et du succès final du projet. Il n’a aucun pouvoir hiérarchique, et est idéalement situé dans les mêmes locaux que le reste de l’équipe. Pour reprendre l’analogie de l’équipage, il en serait le capitaine, qui décide de la direction à prendre et qui tiendrait la barre durant la navigation. Sans différence hiérarchique, il dispose tout de même d’autorité, puisqu’il détermine la direction à suivre et les ajustements constants nécessaires pour maintenir le cap. Il doit également faire en sorte que l’ensemble de l’équipe puisse travailler ensemble dans les meilleures conditions afin d’arriver au terme du voyage.

L’équipe de développement va mettre en œuvre les solutions techniques, réaliser les développements. Idéalement composée de trois à dix développeurs, elle va travailler de façon incrémentale et livrer une partie du produit final utilisable et testable à la fin de chaque sprint ou itération. Il est très important de comprendre que l’équipe de développement a le pouvoir de s’auto-organiser et qu’elle est pluridisciplinaire. L’équipe de développement constitue le cœur de l’équipage, qui réalise les manœuvres afin que le navire réponde aux commandes et vogue vers sa destination. Chacun sait ce qu’il a à faire et est responsable de la bonne réalisation ainsi que de la qualité de ce qu’il va livrer. L’équipe de développement met donc tout en œuvre, met en place tous les outils dont elle peut avoir besoin, afin d’être en mesure de livrer au terme du sprint un produit opérationnel.

Enfin, le Scrum Master (ou SM), qu’il ne faut absolument pas confondre avec un chef de projet, a pour rôle d’animer et de faciliter le travail de l’équipe de développement. Il n’est donc pas là pour commander et contrôler le déroulement du projet. Il doit faire en sorte que l’équipe de développement soit pleinement opérationnelle et puisse travailler dans les meilleures conditions pour la réalisation des tâches priorisées pour le sprint courant. Il doit donc la protéger de toutes les perturbations pouvant provenir de l’extérieur, mais également faciliter la communication en interne ainsi que le dialogue avec le product owner. Le Scrum Master va également s’acquitter de toutes les tâches administratives et s’assurer que la méthodologie Scrum est correctement appliquée. Au sein de l’équipage du navire, le Scrum Master est donc le Bosco. Il s’assure que tout va bien sur le bateau, que l’équipage peut travailler correctement, aide chacun à bien connaître son rôle et à trouver sa place. Bref, le Scrum Master est un facilitateur au sein de l’équipe projet.

Pour conclure sur les rôles Scrum

Les membres d’une équipe Scrum se répartissent trois rôles Scrum différents, sans aucun rapport hiérarchique entre eux. Le Product Owner va définir les besoins, modeler le produit et définir les priorités. L’équipe de développement va réaliser, au cours d’itérations ou sprint, les user stories définies comme prioritaires par le product owner. Enfin, le Scrum Master va s’assurer d’une part du respect de la méthodologie agile et faciliter le travail de l’équipe de développement et la communication avec le product owner. Tous les membres de l’équipe Scrum, quel que soit leur rôle, sont situés au même niveau, sans rapport hiérarchique entre eux, et œuvre pour la réussite du projet.

Nutcache offre une solution totalement intégrée de gestion de projet scrum, avec une gestion fine des différents rôles et des outils associés. N’hésitez pas à profiter de la période gratuite de test de Nutcache d’une durée de 14 jours.

2017-09-18T12:59:20+00:00

About the Author: