Qu’est ce qu’un backlog scrum ? – Définition Backlog

Elément clé de tout projet utilisant la méthode Scrum, le backlog produit ou backlog scrum doit être défini et entretenu soigneusement. Que doit-il contenir, comment le construire ? Nous allons essayer d’apporter des réponses à ces questions dans une définition backlog simple.

 

Quelle définition du backlog scrum ?

Pour résumer, le backlog scrum est destiné à recueillir tous les besoins du client que l’équipe projet doit réaliser. Il contient donc la liste des fonctionnalités intervenant dans la constitution d’un produit, ainsi que tous les éléments nécessitant l’intervention de l’équipe projet. Tous les éléments inclus dans le backlog scrum sont classés par priorité indiquant l’ordre de leur réalisation.

La constitution du backlog scrum commence par la matérialisation et la définition des objectifs du produit, des utilisateurs ciblés et des différents acteurs du projet. Une liste d’exigences sera ensuite établie. Elles peuvent être fonctionnelles ou non fonctionnelles. Chaque exigence va être analysée par l’équipe de développement puis le coût de sa réalisation va être évalué lors du planning poker scrum.

Une liste de fonctionnalités va être extraite de cette liste d’exigences et elles vont être classées par ordre de priorité de réalisation. Cet ordonnancement est effectué en fonction de la valeur ajoutée que les fonctionnalités apportent au produit. C’est cette liste de fonctionnalité ordonnée qui constitue le backlog scrum.

 

Quand doit-il être constitué ?

La constitution du backlog scrum a lieu avant le lancement du premier sprint. Durant la phase de préparation du projet, les différentes fonctionnalités sont réparties dans des sous-ensembles et priorisées. Ce backlog est par conséquent un élément majeur pour la planification des réalisations du projet. L’intégralité de ce qui constituera le produit final sera référencé dans le backlog, qui sera accessible à tous les intervenants sur le projet.

Une liste évolutive

La liste des fonctionnalités comprises dans le backlog scrum n’est pas figée. Si sa durée de vie est équivalente à celle du produit, il peut évoluer tout au long du projet. Des éléments peuvent être ajoutés, supprimés ou modifiés à tout moment. Ils peuvent être décomposés en sous-éléments et les priorités de réalisation revues. Le contenu du backlog peut donc tout à fait être modifié à l’issue de chaque réunion de revue quotidienne. Néanmoins, les modifications importantes ont généralement lieu lors d’un passage d’un sprint à l’autre. Des fonctionnalités peuvent alors entrer et sortir du backlog et leurs priorités peuvent être réévaluées.

Un planning de livraison

Le backlog va également permettre de définir un planning des livraisons. La liste des fonctionnalités dont on estime qu’elles pourront être terminées pour la date de livraison prévue constitue un sous-ensemble. En analysant le backlog à chaque fin de sprint, il est possible de suivre l’avancement de la réalisation des différentes fonctionnalités du produit.

 

Pour conclure sur le backlog scrum

L’utilisation d’un backlog produit, partagé avec l’intégralité des intervenants du projet, permet de référencer les fonctionnalités à réaliser, de les faire évoluer, et de suivre la progression des développements. Attention cependant à ne pas commettre des erreurs courantes comme l’utilisation de plusieurs backlogs pour un même projet, de le figer pour ne plus le faire évoluer ou encore d’y placer trop d’éléments.

 

=> Nutcache est le logiciel scrum idéal pour la gestion de votre projet agile.

 

2016-11-15T09:44:17+00:00

About the Author: