L’amélioration continue devrait être une priorité pour toute entreprise. Néanmoins, si les avantages de la mise en place d’un tel processus ne sont plus à démontrer, il n’est pas toujours évident de trouver la bonne méthode. Nous allons détailler dans cet article la méthode DMAIC, ses avantages et ses inconvénients.

Un peu d’histoire

La méthode DMAIC est liée depuis toujours à la méthode Six sigma, créée par l’entreprise Motorola à la fin des années 1980. Il s’agit d’une méthode d’amélioration continue particulièrement efficace dérivée d’une démarche qualité mise en place au sein de l’entreprise. Avec l’augmentation permanente de la complexité des produits demandés par les clients et des processus à mettre en place pour s’assurer de leur réalisation et de leur qualité, il était nécessaire de pouvoir compter sur une méthode fiable et efficace. C’est ainsi qu’est née Six sigma, une méthodologie de résolution de problèmes.

La méthode a été dans un premier temps utilisée pour des processus industriels, mais a rapidement été étendue à tous types de processus. Elle est donc applicable aussi bien à des processus industriels, administratifs, logistiques ou encore commerciaux. Elle s’est notamment répandue à partir de 1990 lorsque General Electric a décidé de l’utiliser et de l’améliorer pour ses propres processus internes.

Les principes de la méthode

Le principe de base est qu’un processus industriel ou un projet quel qu’il soit comporte un grand nombre de tâches ou d’actions répétitives. Qu’il s’agisse de la production de pièces en grande série ou d’un projet informatique, la méthode peut s’appliquer et va permettre d’améliorer l’efficacité des différents processus de production, de vérifications et de tests impliqués, et au final la qualité des produits.

La méthode DMAIC comporte cinq étapes qui vont permettre de résoudre les problèmes récurrents liés aux différentes tâches répétitives. Elle se base sur quatre grands principes, qui sont une méthode rigoureuse mettant en œuvre plusieurs outils efficaces, une prise de décision basée sur des mesures précises et non sur des impressions ou des opinions, l’implication de l’équipe projet, et la concentration de l’activité sur la résolution des problèmes et la satisfaction du client.

A partir d’un problème identifié, il va être possible au travers de ces cinq étapes de cibler ses causes possibles, jusqu’à déterminer exactement sa source. Une fois la source établie clairement, elle pourra être traitée et le problème résolu. A chaque étape, les actions entreprises ou prévues, ainsi que les résultats sont présentés à l’équipe. Ce n’est que lorsque l’unanimité est obtenue que l’on passe à l’étape suivante.

Les cinq étapes de la méthode DMAIC

Les cinq étapes de la méthode DMAIC sont les suivantes :

  • Define (ou Définir)
  • Measure (ou Mesurer)
  • Analyze (ou Analyser)
  • Improve (ou Améliorer)
  • Control (ou Contrôler)

Etape 1 : Define

Cette première étape de la méthode DMAIC consiste à définir précisément le projet, le processus à améliorer ou le problème à traiter. On établit une synthèse de toutes les données connues, à commencer par le périmètre à prendre en compte et les objectifs à atteindre. Il faut prendre en compte la demande du client, ce qu’il attend, et identifier les gains potentiels en termes de performances et de budget.

L’utilisation d’une cartographie du processus à améliorer permettra d’identifier plus facilement les différents acteurs et facteurs pouvant influer sur ses performances.

Etape 2 : Measure

Cette étape consiste dans un premier temps à sélectionner les variables qui vont devoir être analysées ainsi que les outils qui seront mis en œuvre pour recueillir les données. Une fois cette phase terminée, les mesures en situation réelle peuvent commencer. Les données collectées sont ensuite traitées et préparées pour être analysées dans l’étape suivante. Il est important à ce stade de se baser sur des variables et des données fiables, qui permettront ensuite d’obtenir des indications pertinentes. C’est également à ce niveau que l’on élimine des causes possibles du problème à résoudre afin d’atteindre autant que possible un nombre restreint.

Etape 3 : Analyze

Cette lors de cette étape que vont être mis en place l’ensemble des outils statistiques qui vont permettre de traiter les données récoltées lors de l’étape précédente. Il s’agit d’un pur traitement mathématique des données dont le but est d’identifier clairement la ou les causes du problème à résoudre. L’écart existant entre la situation réelle et les objectifs fixés est analysée afin d’identifier la cause initiale du problème, qui doit être reproductible, afin de cerner la solution à apporter.

Etape 4 : Improve

Les améliorations à apporter au processus ou au projet vont être mises à en place lors de cette étape. Un inventaire le plus exhaustif possible des solutions à apporter pour éliminer les causes des problèmes identifiées dans l’étape précédente doit être fait. Un arbitrage doit être fait à partir de cette liste de solutions afin de déterminer lesquelles sont prioritaires en termes d’efficacité et d’urgence. Les solutions retenues doivent être viables économiquement et techniquement, et s’intégrer dans le processus actuel. Les améliorations sont alors mises en place afin d’éradiquer la ou les causes initiales du problème. Les outils nécessaires sont également utilisés afin de s’assurer de tester la solution et de prouver son efficacité

Etape 5 : Control

Cette dernière étape de la méthode DMAIC va permettre la mise en place du contrôle de la solution choisie à partir d’indicateurs pertinents. Il s’agit de faire en sorte que les actions mises en place le soient de façon pérenne sans qu’aucune dégradation de performances ne soit constatée. L’objectif de la procédure de contrôle mise en place dans la méthode DMAIC est de se donner la possibilité de rectifier les améliorations apportées si l’on n’obtient pas les résultats escomptés. A ce stade, ce sont les équipes opérationnelles qui prennent en charge le travail de contrôle et de suivi du processus ou du projet.

Pour conclure sur la méthode DMAIC

La méthode DMAIC a pour but la résolution de problèmes, qu’il s’agisse de processus ou de gestion de projet. Le principe consiste à réduire le nombre de variables entrant en jeu dans le processus, car c’est de cette variabilité que peuvent provenir tous les problèmes. Une fois les causes identifiées et les solutions mises en place, le mécanisme de contrôle permet de poursuivre le processus d’amélioration continue mis en place.

Les tableaux collaboratifs Nutcache sont un support adapté à la mise en place de la méthode DMAIC:

inscription Nutcache