Management Agile: TOP 4 caractéristiques indispensables au Manager Agile

Les entreprises doivent faire face à des environnements de plus en plus complexes et par conséquent, les contraintes d’organisation deviennent de plus en plus présentes. Pour faire face à ces nouveaux défis, les entreprises doivent s’adapter, et par là même adopter des organisations agiles. Mais pour gérer efficacement une organisation de ce type, il faut un manager agile! Nous allons essayer ici de cerner le profil du manager agile et les compétences qu’il va devoir mettre en œuvre.

 

L’agilité est-elle innée ?

Naît-on agile ? Est-ce une compétence que l’on peut développer ? En fait, l’agilité se définit avant tout par une façon de se comporter, des réflexes acquis. Par conséquent, on peut devenir agile, et pour le rester, c’est un travail quotidien. L’agilité traduit notamment chez une personne sa capacité à s’adapter et son autonomie. Le manager Agile doit être à la fois capable de s’auto-organiser et de penser « collectif ».

 

Quelles sont les compétences d’un manager agile ?

1- La vision

Il doit tout d’abord trouver du sens à ce qu’il fait, parce que c’est ce qu’il va devoir transmettre à ses équipes. Il va ensuite devoir mettre ce sens au service des objectifs collectifs des équipes agiles et plus généralement de l’entreprise. Il va ainsi construire une vision commune du travail et de l’entreprise qui pourra être partagée par tous ses collaborateurs. Cette vision partagée va permettre à chacun d’avoir des objectifs clairs et d’entretenir la motivation des troupes.

2- L’anticipation

Là où un manager « classique » va prendre des décisions et construire un planning pour gérer leur application, le manager agile va également prévoir et estimer les conséquences de ses décisions. L’anticipation des répercutions des décisions prises va permettre de mieux se projeter dans l’avenir et ainsi gérer au mieux les besoins et les attentes de ses équipes.

3- La coopération

Là où la hiérarchie et l’autorité occupent une place centrale dans une organisation classique, ce n’est plus le cas dans une organisation agile. Le manager agile ne va donc pas nécessairement avoir de rapport hiérarchique.

Son travail va consister à faire en sorte que tout le monde soit satisfait. Il va devoir mettre en place un système de coopération réciproque permettant à chacun de trouver son compte. On n’agit pas uniquement pour le bien de l’entreprise, mais pour le bien de tous. Cela implique que toutes les personnes et tous les services doivent s’adapter et aller dans le même sens, et c’est aussi à lui de mettre en place les outils pour obtenir ce résultat. Il n’y a pas de concurrence entre les équipes, mais une collaboration gagnante.

4- L’innovation

Enfin, le maître mot du manager agile est l’innovation. Il ne doit pas se borner à appliquer des méthodes toutes faites. Il doit être capable de s’adapter en permanence et d’innover afin de créer au besoin les outils dont il aura besoin. Il doit être capable de briser les règles si elles ne sont pas efficaces pour adapter son organisation.

 

Pour conclure sur le manager agile

Surtout, il ne faut pas confondre flexibilité et agilité. Sans pour autant être source de déstabilisation, le manager agile doit être capable de changer sa façon de faire et son comportement pour s’adapter à un contexte qui évolue en permanence dans l’entreprise. Il doit rester en mouvement afin d’obtenir en permanence l’organisation la plus efficace pour que tout le monde aille dans le même sens.

 

=> Découvrez le logiciel de gestion de projet agile indispensable à tout manager Agile

2016-09-12T07:00:58+00:00

About the Author: