La certification Scrum Master

Scrum est sans aucun doute la méthode Agile de gestion de projet la plus connue et la plus en vogue en ce moment. Conçue pour gérer des projets complexes, elle est basée sur une méthode empirique contrairement aux méthodes plus classiques aux approches prédictives (dans lesquelles le chef de projet essaie de prévoir en amont tout ce qui peut se passer dans le projet afin de mieux anticiper). Il y a encore peu, la seule certification Scrum Master pouvait être obtenue sans examen, simplement en participant à une formation présentielle de quelques jours. A présent, la certification Scrum Master délivrée par Scrum.org nécessite la réussite d’un examen et demande donc plus de travail pour l’obtenir. Voyons un peu en quoi consiste cette certification Scrum Master.

 

Vous avez dit « Scrum.org » ?

Fondée en 2009 par Ken Schwaber, co-créateur de Scrum, cette organisation a pour but de faire évoluer le travail des professionnels du développement logiciel en leur apportant tous les bienfaits de la méthode Agile Scrum et introduire ainsi un niveau de qualité supplémentaire. Constatant que même si un grand nombre de professionnels utilisaient Scrum pour leurs projets, la méthode était mal utilisée et finalement n’apportait pas tous les bénéfices attendus. La raison était simple : la méthodologie Scrum était mal comprise, et par conséquent, mal appliquée.

Scrum.org propose donc plusieurs formations de grande qualité, délivrées dans le monde entier par des professionnels expérimentés. L’organisation devenue une référence dans le milieu professionnel délivre également quatre certifications :

  • PSM (Professional Scrum Master),
  • PSPO (Professional Scrum Product Owner),
  • PSD (Professional Scrum Developer)
  • et SPS (Scaled Professional Scrum).

 

La certification Scrum Master

En fait, il n’existe pas une unique certification Scrum Master délivrée par Scrum.org, mais trois. Ou plus précisément, il existe trois niveaux de certification Scrum Master : PSM I, PSM II et PSM III. Chacune sanctionne à chaque fois un niveau de compétence, de professionnalisme et d’exigence supplémentaire.

En obtenant la certification PSM I, vous démontrez une maîtrise des fondamentaux du rôle de Scrum Master. Vous avez une compréhension précise du contenu du guide Scrum et vous êtes capable d’en appliquer les principes. Vous maîtrisez la terminologie propre à la méthode et vous pouvez la mettre en œuvre. Pour obtenir la PSM I, il faut répondre à un questionnaire à choix multiples. L’examen dure une heure et se déroule exclusivement en anglais. 80 questions vous seront proposées et vous devez valider 85% de bonnes réponses pour obtenir la certification. Le coût pour passer la certification PSM I est de 150 dollars.

La certification PSM II démontre un niveau plus avancé. Pour obtenir cette certification, il faut déjà avoir passé la PSM I. Vous devrez en outre démontrer que vous êtes capable d’appliquer la méthodologie Scrum à la résolution de problèmes complexes. La certification PSM II nécessite non seulement une connaissance approfondie, mais également une expérience approfondie de Scrum. Le niveau est bien plus élevé que pour la PSM I. L’examen, qui dure 120 minutes, se compose d’un questionnaire à choix multiples et d’essais, le tout en anglais naturellement. Là encore, une exigence de 85% de réussite aux questions et essais est demandée. La PSM II est vraiment d’un niveau très élevé, et la connaissance de Scrum ne suffira pas. Vous devez être en mesure de répondre à des problématiques complexes du monde réel. Le coût de la certification PSM II est de 250 dollars.

Le dernier niveau de certification, PSM III, démontre clairement une maîtrise bien supérieure du rôle de Scrum Master. Vous devez avoir une connaissance profonde de la mise en pratique de Scrum pour un grand nombre de situations, d’organisations et d’équipes particulièrement complexes. Il est naturellement nécessaire d’avoir préalablement obtenu les PSM I et II. En obtenant cette certification, vous prouvez que vous comprenez parfaitement Scrum, mais également que vous êtes capable de devenir un mentor, de conseiller et d’accompagner des équipes qui souhaitent adopter Scrum. Tout comme pour la PSM II, l’examen se compose d’un questionnaire à choix multiples et de plusieurs essais en anglais. L’examen présente un niveau de difficulté extrême, et mieux vaut avoir une très solide expérience en Scrum avant de se lancer. Le coût de l’inscription à la PSM III est de 500 dollars.

 

Une formation pour se préparer

Plusieurs organismes proposent des formations pour se préparer à la certification. Généralement, il s’agit de la PSM I. Il y a peu d’élus ayant obtenu la PSM II, et encore moins la PSM III. Pour atteindre ces niveaux, les formations ne suffisent plus, seule l’expérience peut faire la différence.

Toutes les formations Scrum Master proposent sensiblement le même programme, calqué sur les besoins de la certification PSM I.

Avant tout chose, il est préférable d’avoir lu le guide Scrum et de posséder quelques bases en gestion de projet avant de s’attaquer à la formation Scrum Master. Naturellement, il est nécessaire d’avoir un bon niveau en anglais étant donné que l’examen aura lieu dans cette langue.

La formation commence généralement par une présentation rapide de la méthode Scrum et des avantages qu’elle peut apporter à une équipe projet.

La méthode Scrum est ensuite présentée plus en détail. Les différents acteurs sont identifiés et leurs rôles décrits. C’est l’occasion de faire connaissance avec l’équipe de développement, le Product Owner et le Scrum Master. Le fonctionnement d’un projet Scrum et ses différentes étapes sont également décrits : itérations, sprint, release.

Vient ensuite la gestion et l’expression des besoins. Comment décrire les exigences produit et constituer le backlog, rédiger les user stories et les descriptions détaillées des cas d’utilisation ou encore définir la priorisation des fonctionnalités retenues pour le sprint courant. La gestion et l’évolution du backlog sont également abordées.

L’étape suivante concerne la planification et l’évaluation des charges. La définition des tâches et l’évaluation des charges à partir des user stories permettront de planifier les sprints et de positionner le contenu et les dates des releases.

Après la priorisation et la répartition des tâches, on aborde la réalisation en elle-même du sprint. L’ensemble des mécanismes est décrit, avec le Sprint Planning Meeting, les daily meetings (ou rendez-vous quotidiens) et l’organisation du travail, les revues d’avancement, l’amélioration continue…

Une fois le sprint terminé, la formation met l’accent sur le suivi, avec l’organisation et la réalisation des tests d’acceptation, qui permettront d’obtenir la validation du client pour les développements effectués.

A l’issue de la formation, vous devrez avoir compris les principes de Scrum, être capable d’identifier les différents acteurs et leurs rôles respectifs, et naturellement, mettre en œuvre la méthodologie Scrum en assurant le rôle de Scrum Master.

Vous l’aurez compris, une formation ne vous assurera pas la réussite d’une certification Scrum Master. Si la certification PSM I peut paraître assez simple (ce qui ne signifie pas facile à obtenir), c’est l’expérience tirée de la mise en œuvre de la méthodologie Scrum en situation réelle sur le terrain qui sera véritablement un plus pour la réussite des autres certifications si vous souhaitez poursuivre dans cette voie.

 

Nutcache est le logiciel scrum préféré des gestionnaires de projets agiles.

2017-07-03T14:40:43+00:00

About the Author: