Kanban vs Scrum, différences et similitudes

Les projets sont toujours plus complexes et nécessitent donc une gestion toujours plus pointue. Depuis les années 2000, les méthodes dites « Agile » se sont répandues, mais il n’est pas toujours facile de choisir celle qui conviendra le mieux au projet. Nous allons comparer ici kanban vs scrum qui sont deux méthodes de gestion de projet très répandues.

 

Vous avez dit Scrum ?

Il s’agit d’une méthode reposant sur des cycles de développement courts, itératifs, et surtout adaptatifs. La communication est au centre de la méthode, avec des outils permettant aux informations de circuler de façon la plus fluide possible entre les membres de l’équipe Scrum et les membres de l’équipe de développement.

Des points d’avancement réguliers, quotidiens et à la fin de chaque itération (ou sprint) sont réalisés, permettant à chacun d’avoir le même niveau d’information. Les problèmes rencontrés sont donc mis en commun, ce qui facilite leur résolution et les choses qui fonctionnent bien sont également partagées. Nous sommes donc dans un processus d’amélioration continue.

Afin de ne pas bloquer le projet, il est possible d’ajuster la liste des tâches, leur répartition ou leur complexité, tout en ne remettant pas en cause les objectifs du sprint. L’intérêt de la méthode scrum est qu’elle permet d’effectuer des livraisons régulièrement, à intervalles courts, et donc de s’adapter à l’évolution des besoins du client.

 

Kanban, du pays du soleil levant

En japonais, Kanban signifie « panneau » ou « étiquette ». Le kaban est une méthode agile provenant du Japon dont le principal outil est un tableau blanc. Il est divisé en plusieurs colonnes, allant de la liste des tâches à effectuer à la liste des tâches terminées, en passant par toutes les étapes nécessaires : en cours, en test, livrée…

Chaque tâche est modélisée par un post-it. Au fur et à mesure de l’avancement d’une tâche, son responsable la fait progresser de colonne en colonne pour marquer son état. Des logiciels comme Nutcache permettent de virtualiser ce tableau, mais l’utilisation d’un tableau physique est également possible. Cela permet de visualiser l’ensemble des tâches référencées ainsi que leur statut d’avancement en un coup d’œil. C’est également très gratifiant pour les membres de l’équipe de voir leurs post-it progresser vers la colonne «Terminé».

Kanban apporte un plus par rapport aux autres méthodes en limitant le nombre de tâches pouvant être placées dans chaque colonne. On ne se retrouve ainsi jamais avec une liste interminable de tâches. Les actions sont priorisées et leur réalisation est favorisée.

Tout comme dans Scrum, Kanban est dans une démarche d’amélioration continue avec le partage des informations entre tous les membres de l’équipe, la résolution commune des problèmes et la prise en compte des suggestions d’amélioration des processus tout au long du projet.

 

Kanban vs Scrum

Même si les deux méthodes ont de nombreuses similitudes, les approches sont différentes.

  • Avec Scrum, l’équipe de développement travaille sur des cycles courts allant de deux à quatre semaines. A chaque fin de sprint, une nouvelle version du projet est livrée au client pour qu’il en fasse la recette.
  • Avec Kanban, c’est plus l’amélioration continue qui est mise en avant, les développements n’étant pas figés et pouvant faire l’objet d’évolutions tout au long du projet.

Même si les deux méthodes sont différentes, elles ne s’opposent pas réellement et sont généralement utilisées en parallèle car si on regarde bien, elles sont complémentaires. Il est tout à fait possible d’utiliser, et c’est d’ailleurs souvent le cas, d’utiliser Kaban (avec son tableau et ses listes de tâches limitées) sur des cycles de développement courts de type Scrum.

Aucune méthode de gestion de projet ne sera de toute façon totalement adaptée, chaque cas étant particulier. Il faut être pragmatique et prendre le meilleur de chaque monde, l’objectif étant d’avoir à sa disposition des outils qui fonctionnent et qui font progresser le projet et les équipes.

Dans les deux cas, Nutcache reste le logiciel de gestion de projet agile idéal.

2016-06-20T08:50:06+00:00

About the Author: