Gestion des risques : l’erreur fatale des chefs de projet et comment l’éviter

Avez-vous intégré la gestion des risques dans votre projet? La gestion des risques est une étape indispensable du bon déroulement d’un projet. Trop de chefs de projet négligent la gestion des risques et les conséquences sont parfois catastrophiques. Un projet sans gestion des risques peut conduire à l’échec pur et simple du projet. Découvrez l’erreur la plus commune que font les chefs de projet et comment l’éviter pour assurer la réussite de votre projet.

 

Qu’est-ce que la gestion des risques?

Commençons par la définition du risque en gestion de projet. Un risque est un événement imprévu pouvant conduire à l’échec du projet. Il existe différents types de risques comme :

  • le risque technique;
  • le risque financier;
  • le risque environnemental;
  • le risque économique;
  • le risque légal;
  • etc.

La gestion des risques consiste à identifier en amont tous les risques pouvant survenir au cours d’un projet afin d’en limiter les conséquences. Ce travail est colossal et certaines entreprises embauchent un expert, responsable de gestion des risques, pour réaliser à cette tâche délicate. Dans les autres cas, c’est le chef de projet qui est en charge d’intégrer la gestion des risques à son projet. Comme pour le planning, il pourra déléguer une partie de la gestion des risques aux différents responsables de service concernés (production, finances, sécurité, juridique, etc.) en fonction du type de risque.

 

Quelles sont les étapes de la gestion des risques?

1- Identification des risques

La première étape consiste à identifier tous les risques pouvant survenir pendant le projet. Le brainstorming avec une équipe aux compétences multiples est l’outil idéal pour cette première étape d’identification des risques.

2- Évaluation de la probabilité d’occurrence

La deuxième étape consiste à évaluer la probabilité que ce risque apparaisse. On pourra par exemple choisir une échelle de 1 à 10. 1 étant la probabilité la plus faible et 10 la probabilité la plus élevée que le risque apparaisse.

3- Évaluation de la gravité des conséquences

La troisième étape consiste à évaluer la gravité des conséquences si ce risque apparaît effectivement. On peut par exemple évaluer l’impact financier ou choisir une autre échelle de mesure.

4- Classification des risques

En multipliant les deux derniers facteurs (probabilité x gravité), on obtient une valeur nous permettant de classer les risques par ordre d’importance. Les risques avec le score le plus élevé sont ceux ayant l’impact le plus négatif sur le projet et ayant le plus de chance d’arriver.

5- Plan d’actions de réduction des risques

La dernière étape consiste à définir un plan d’actions permettant de supprimer ou diminuer les risques. Les actions doivent permettent de réduire la probabilité d’occurrence ou minimiser la gravité du risque. Plusieurs actions pourront être prises pour chaque risque identifié.

 

L’erreur fatale des chefs de projet

L’erreur la plus commune en gestion de projet est de négliger la gestion des risques et d’affecter un budget de 10 à 20% pour les imprévus. Or, certains risques peuvent avoir des conséquences financières bien plus élevées et l’apparition de ces risques peut conduire à l’échec immédiat du projet. La gestion des risques ne doit pas être intégrée aux 10-20% de marge de sécurité d’un projet, elle doit être parfaitement intégrée au plan d’actions globale du projet.

Lors de la planification du projet, un plan d’actions est défini pour lister les actions à effectuer, les ressources affectées et la date d’échéance de chaque action. La gestion des risques doit se faire au même moment que la planification du projet. Et les actions correctives identifiées pour minimiser les risques doivent être intégrées au projet global, avec son budget, ses ressources et ses dates d’échéance. C’est ensuite sur ce budget global que 10-20% de marge de sécurité doivent être ajoutés.

La négligence de la gestion des risques est l’un des principales causes d’échec en gestion de projet. En tant que chef de projet, vous ne pourrez pas réussir sans avoir compris l’importance fondamentale de la gestion des risques dés le début du projet.

Nutcache est l’outil collaboratif idéal pour partager votre analyse de gestion des risques avec votre équipe projet. Testez-le gratuitement pendant 14 jours

2016-03-21T08:00:24+00:00

About the Author: