Les méthodes Agile de gestion de projet ne sont pas qu’une mode. Elles ont fait leurs preuves sur le terrain. Une équipe agile peut être particulièrement performante. Plus qu’une équipe à l’organisation classique ? Sans aucun doute. Mais qu’est-ce qui fait la différence ? Quelles habitudes de travail d’une équipe agile peuvent faire la différence par rapport à une équipe classique ?

La coopération

Le maître mot d’une équipe agile est la coopération. Les membres de l’équipe ne travaillent pas dans l’équipe chacun de leur côté sur les fonctionnalités qui leur ont été attribuées, mais bien ensemble. Les développeurs et les testeurs travaillent souvent ensemble pour s’assurer que le livrable correspond réellement à la demande. Certains développent des tests pour l’ensemble de l’équipe ou mettent en place une intégration continue utile à tous.

Aucun membre de l’équipe ne travaille seul, dans son coin. L’identification, la définition, réalisation et les tests des fonctionnalités se réalisent ensemble.

L’entraide

Demander de l’aide est souvent compliqué, parce que cette démarche est généralement considérée comme un signe de faiblesse. Les collaborateurs capables de demander de l’aide sont pourtant courageux. Demander de l’aide nécessite de l’ouverture d’esprit et surtout, une confiance totale et du respect envers les autres collaborateurs de l’équipe. Chacun des membres d’une équipe agile travaillant sur une partie de l’application, il maîtrisera naturellement mieux cette partie que les autres. Personne n’est en mesure d’avoir une maîtrise totale de l’application. Aussi, être capable de demander de l’aide aux autres membres de l’équipe est un véritable atout.

Personne ne doit rester bloqué, ce serait mettre en péril le projet. Chaque membre d’une équipe agile est d’égale importance. Personne n’est placé au-dessus des autres, c’est ce qui fait la force d’une équipe agile.

L’écoute

Les membres de l’équipe sont en permanence à l’écoute les uns des autres. La progression du projet se fait par itérations successives. A la fin de chaque itération, l’intégralité des livrables sont vérifiés et chaque intervenant peut alors réagir, donner son avis ou des conseils, sur le travail réalisé. On avance ainsi étape par étape, en tenant compte à chaque fois des avis des autres.

Chaque membre a également conscience que son travail n’est pas parfait. Tous doivent être capables d’écouter les commentaires, voire les critiques des autres collaborateurs, quel que soit leur rôle, développeur, testeur, chef de projet, architecte… En utilisant une méthode Agile, il n’est pas possible de livrer à chaque itération un produit parfait. Il faut donc faire au mieux et reporter à une itération ultérieure ce qui ne peut pas être peaufiné immédiatement.

L’adaptation

Une qualité essentielle d’une équipe agile est sa faculté de s’adapter aux différentes situations qu’elle peut rencontrer. Les projets se déroulent rarement dans les meilleures conditions. Les locaux ne sont pas toujours adaptés pour accueillir l’équipe, toutes les fonctionnalités attendues ne sont pas forcément suffisamment détaillées, des documents sont incomplets… Quelles que soient les conditions de réalisation du projet, le travail doit être fait, et les membres de l’équipe doivent s’adapter aux différentes conditions. De nouveau, le travail n’a pas besoin d’être parfait. Du moment que le projet avance, certaines choses peuvent être reportées à plus tard, et adaptées.

L’amélioration continue

Une preuve de la capacité d’adaptation d’un membre d’une équipe agile est qu’il est capable de travailler dans un domaine qu’il connaît mal. Même s’il a un domaine de prédilection, il doit s’intéresser aux autres techniques, technologies et outils utilisés pour le projet. Chacun est en mesure d’étendre son domaine de compétences pour travailler en dehors de sa zone de confort.
Ce sont les capacités d’écoute et d’entraide de l’équipe qui facilitent en quelque-sorte les formations en interne.

Petit à petit, chaque membre monte en compétences, devient plus ou moins polyvalent et en capacité d’aider les autres dans la réalisation des différentes fonctionnalités. L’équipe devient donc de plus en plus performante et efficace, tout en améliorant également le ressenti et les conditions de travail de chacun.