Comment devenir un leader inspirant ?

Le succès d’une entreprise dépend grandement de ses salariés, mais leur motivation et leur productivité ne peuvent être optimales que s’ils sont encadrés par de bons managers. Il ne suffit pas d’être un chef pour tirer le meilleur de ses équipes. Les compétences, le charisme et le respect sont des qualités indispensables pour un bon manager. Mais les entreprises en comptent beaucoup, alors comment faire pour se démarquer ? L’entreprise n’a pas seulement besoin de managers. Elle a besoin de leaders inspirants. Nous allons essayer ici de déterminer les qualités permettant de savoir comment devenir un leader qui suscite l’inspiration.

 

Pourquoi devenir un leader inspirant ?

Il existe beaucoup de managers et de chefs qui gèrent leurs équipes de façons différentes, avec des résultats plus ou moins heureux. Il est possible de se contenter de diriger son équipe, de façon plus ou moins ferme, d’atteindre ses objectifs en obtenant une certaine obéissance de ses collaborateurs. Mais qu’arrivera-t-il lorsque les membres de l’équipe en auront assez, lorsque leur motivation faiblira ? Difficile alors de relancer la machine et d’obtenir le meilleur.

C’est ici que l’on trouve la différence entre un manager et un leader. Là où le manager obtiendra des résultats grâce à un rapport hiérarchique avec ses collaborateurs, le leader sera de par son attitude suivi naturellement par les membres de son équipe. Ils reconnaissent en lui un meneur, il les inspire et les guide sur le chemin qui les amènera à donner le meilleur d’eux-mêmes. Les entreprises manquent naturellement de grands leaders.

 

Quelles qualités requises pour devenir un leader inspirant ?

Le courage

Un grand leader fait preuve d’un certain nombre de qualités. Il est donc important de les développer si l’on souhaite passer du statut de manager à celui de leader. La première qualité d’un leader est le courage. Un manager qui esquive les problèmes au lieu de les affronter n’inspirera jamais ses troupes. L’identification des risques ou des dangers, l’analyse des peurs et des craintes ainsi que la communication de l’ensemble de ces informations aux membres de son équipe permet d’établir une relation de confiance. C’est ainsi beaucoup plus simple de gérer les crises potentielles et de modifier la stratégie du groupe. Le leader doit donc savoir prendre des risques, quitte à faire des erreurs, à condition d’apprendre d’elles afin de progresser.

La confiance

Un grand leader n’a pas peur de commettre des erreurs. Il doit être capable de se remettre en question et avoir conscience qu’il ne peut pas être le meilleur dans tous les domaines et qu’il possède ses propres faiblesses. Il doit donc être capable de faire confiance et de déléguer certains domaines à des collaborateurs plus compétents afin d’améliorer l’efficacité de l’organisation mise en place. Les intérêts du groupe passent avant ceux du leader.

La sincérité

La sincérité fait également partie des qualités requises pour devenir un leader. Jouer la transparence, communiquer, offrir le même niveau d’information à tous est le meilleur moyen d’acquérir la confiance de ses collaborateurs. C’est là toute la différence entre un manager, qui aura autorité sur ses équipes, et un leader, qui en aura la confiance. Il suscitera naturellement la loyauté de ses équipes, qui s’investiront bien plus.

 

Comment devenir un leader ? En développant certaines qualités humaines qui favorisent les relations avec ses collaborateurs. Un leader est avant tout un être humain capable d’empathie, de sincérité et de courage. Tout le monde n’est pas capable de faire preuve de ces qualités de façon innée, mais en travaillant à les développer, en se consacrant à l’essentiel, il est possible de devenir un leader.

 

=> Optimisez dès aujourd’hui votre gestion de projet avec Nutcache

2016-09-26T07:00:02+00:00

About the Author: