var _gaq = _gaq || []; _gaq.push(['_setAccount', 'UA-28644221-1']); _gaq.push(['_trackPageview']); (function() { var ga = document.createElement('script'); ga.type = 'text/javascript'; ga.async = true; ga.src = ('https:' == document.location.protocol ? 'https://' : 'https://') + 'stats.g.doubleclick.net/dc.js'; var s = document.getElementsByTagName('script')[0]; s.parentNode.insertBefore(ga, s); })();

5 stratégies d’atténuation des risques en gestion de projet

Spéculer pour accumuler, propose le vieil adage. Tous les jours, les entreprises sont confrontées à divers risques. Certains sont meilleurs que d’autres pour les affronter. Découvrez les cinq stratégies principales d’atténuation des risques en gestion de projet. 

Chaque stratégie commerciale comporte des risques. Les organisations qui travaillent sur des programmes d’innovations sont d’ailleurs particulièrement vulnérables au risque. Il en est de même pour les entreprises qui opèrent dans des marchés plutôt incertains, comme dans des situations économiques en développement ou même la Grande-Bretagne post-Brexit. 

Dans cet article, nous examinerons les cinq stratégies principales utilisées par les gestionnaires de risques. Elles peuvent aider les entreprises à faire des choix intelligents dans le but de construire un avenir solide. 

La première étape en gestion de risque est un aspect assez difficile, mais permanent de la stratégie d’entreprise. Il s’agit d’avoir une projection bien précise avec plusieurs possibilités d’aides. Cela implique d’avoir des conseils accessibles quant à la gestion de projet en ligne. Au départ, la majorité des gens considèrent uniquement les risques financiers. Toutefois, les risques sont bien plus nombreux et parfois complexes à identifier. Les évaluations de risques font partie intégrante de la gestion d’entreprise. Elles prennent en considération une série de risques qui peuvent aller de l’atteinte à la réputation de la marque jusqu’à la réduction des marges de bénéfices. 

Une fois que les risques de votre entreprise sont identifiés, l’étape suivante consiste à prendre les mesures adéquates. Cet article présente les cinq choix stratégiques en matière d’atténuation des risques. L’objectif est que vous soyez en mesure de penser à une stratégie adaptée à votre situation. 

 

1. Accepter les risques

Tout d’abord, vous devez accepter que les risques soient inévitables. Il y aura toujours un compromis à faire et, peu importe vos décisions, il y aura des risques possibles. D’ailleurs, vous serez peut-être confrontés à des situations où le coût de la prise en charge du risque sera plus élevé qu’aux pertes potentielles. 

La première étape de toute stratégie d’atténuation des risques se doit de commencer avant que les risques se matérialisent. Cette étape consiste à identifier, chercher et comprendre les risques auxquels votre entreprise est exposée.

Vous pouvez classer les risques en fonction de leur probabilité ou selon leur gravité. L’une des meilleures façons de faire nécessite de former des équipes multifonctionnelles au sein de l’organisation et d’encourager la communication. Cela vous permettra d’avoir une vue d’ensemble de l’environnement de vos bureaux.

Bien que cela puisse sembler simple, la collaboration entre équipes est importante. Il s’agit de la clé de la communication, du sentiment d’appartenance et de la transparence. C’est avec une équipe multifonctionnelle que vous pourrez avoir une opinion diversifiée. 

Gérez vos projets gratuitement!

Inscrivez-vous et profitez d'un logiciel gratuit de gestion de projet et de suivi du temps pour vous et votre équipe!

risques en gestion de projet

Les entreprises doivent mettre en place des équipes multifonctionnelles pour identifier les risques.

Source de l’image

 

En fait, tous les membres de l’équipe ont un point de vue différent de votre organisation. L’identification et la compréhension des risques sont différentes pour chacun. 

Si vous acceptez qu’un risque soit inévitable, vous devez être en mesure d’identifier les impacts potentiels de celui-ci. C’est en fait le plus grand défi de cette stratégie. Ne rien faire face à un risque peut sembler être le choix facile, mais assurez-vous de ne rien faire tout en gardant les yeux ouverts.

 

risques en gestion de projet

Accepter les risques peut nous amener à nous remettre en question et à tenter de nouvelles choses.

Source de l’image 

 

2. Éviter les risques

Lorsque l’humain se sent menacé, il réagit en affrontant ou en prenant la fuite. C’est ce que l’on appelle la réaction de combat ou de fuite. Sous un certain angle, nous pouvons observer les mêmes réactions en entrepreneuriat.

Parfois, il est préférable de ne pas affronter une menace si vous n’êtes pas en mesure de la contrôler ou de l’éliminer. Dans ce cas, il peut être préférable d’ajuster vos plans afin d’éviter le risque. Il n’y a aucune honte à fuir si cela vous permet de poursuivre vos activités. D’ailleurs, éviter un risque ne signifie pas nécessairement de modifier complètement ses plans. Vous pouvez simplement décider de mettre en place des contrôles supplémentaires afin d’éviter des résultats nuisibles. Par exemple, vous pourriez décider de tester davantage vos produits avant de les lancer sur le marché. C’est particulièrement important pour les organisations qui se lancent avec de nouveaux produits qui ont des réglementations différentes de ceux auxquels ils sont habitués. 

Afin d’identifier les risques et de les éviter, il est essentiel d’examiner les facteurs internes et externes. Lorsque vous examinez les procédures de votre entreprise, identifiez les outils ou les activités qui sont dépendants à votre succès. Assurez-vous d’avoir des alternatives envisageables en cas de problèmes. 

La dernière année a d’ailleurs amené un exemple concret de problématique qui peut être engendrée si une entreprise est dépendante à un logiciel quelconque. En effet, puisque de nombreux travailleurs doivent effectuer leurs tâches à domicile, les organisations ont dû trouver des alternatives pour effectuer leurs rencontres d’équipes. Plusieurs logiciels de vidéoconférence ont connu de fortes croissances en popularité. Une dépendance excessive à l’égard de rencontres en personne ou d’un logiciel en particulier vous rend plus vulnérables aux risques.

 

risques en gestion de projet

Nous prenons tous des risques chaque jour, même en traversant la route.

Source de l’image 

 

3. Contrôle des risques

La troisième stratégie est le contrôle du risque. Elle est semblable à l’acceptation du risque, mais elle va un peu plus loin puisque l’organisation doit faire des efforts afin de contrôler les risques possibles. L’objectif est d’identifier et de réduire les conséquences négatives possibles. Si vous identifiez un risque, mais que vous êtes en mesure de le contrôler, il perd sa puissance. Cela peut avoir un grand effet sur le moral de votre équipe

Les entreprises font face à des problèmes tous les jours. Elles doivent prendre des risques qui sont calculés. Plus elles ont le contrôle sur leur continuité, plus elles ont de chances d’avoir du succès. Face à un risque important, même le gestionnaire le plus calme peut opter pour de la microgestion. 

Les outils de gestion de tâches sont un bon moyen de parvenir à bien gérer son équipe. Il y a une solution pour chaque entreprise. Assurez-vous de choisir un logiciel de gestion de projet qui vous permet une bonne gestion de temps et un suivi en continu. 

Il existe de nombreuses façons de contrôler les risques. Les plus courantes sont la diversification et la répartition du risque et elles ont pour but d’atténuer les impacts. Travailler en ligne et sauvegarder tous les documents et un autre moyen de diminuer les risques. Songez à installer un système de partage de fichiers sécurisés afin d’éviter les fuites de données. Il y a quelques années, les entreprises devaient conserver des archives durant de longues périodes. Cette pratique les exposait à un grand risque de perte que ce soit par des incendies ou même des inondations. Heureusement, nous pouvons désormais contrôler ce risque grâce à la technologie. 

 

4. Transférez les risques

Les entreprises peuvent contrôler les risques dans la mesure où ils sont prévisibles. Toutefois, certains événements comme les phénomènes météorologiques peuvent sembler incontrôlables même s’ils sont parfois prévisibles. C’est-à-dire que les organisations peuvent répartir ou transférer les risques. La façon la plus connue est de souscrire à des polices d’assurance adaptées. 

La majorité des risques ne sont pas des catastrophes naturelles dramatiques et incontrôlables. Ils proviennent souvent d’erreurs humaines. Une stratégie de transfert des risques permet d’identifier les parties responsables. Avec le travail à domicile, il s’agit d’une pratique plus difficile à appliquer. Cela met en évidence les défis de la gestion d’équipe à distance

Une autre méthode courante de transfert de risques consiste à utiliser des clauses d’indemnisation dans vos contrats. Une telle mention signifie que les deux parties acceptent de partager un risque. Les deux parties le font en indemnisant l’autre pour tous impacts négatifs mentionnés dans l’accord.

 

5. Tout surveiller 

La dernière stratégie présentée est la plus importante à mettre en place. Les entreprises qui réussissent surveillent tout. Elles sont constamment à la recherche des tendances émergentes. C’est un peu comme un système d’alerte rapide.

Il existe de nombreuses façons d’y parvenir et les organisations les plus performantes utilisent une grande variété de méthodes. Les nouvelles techniques de gestion de projet et les moyens d’améliorer l’analyse du commerce électronique aident d’ailleurs les chefs d’entreprises à surveiller tous les risques en temps réel. 

L’un des plus grands défis de la gestion des risques est de dépasser les objectifs parfois restreints de vos clients. Bien qu’il puisse sembler génial de promettre de placer le client au centre de votre entreprise, cela vous rend plus vulnérable aux risques imprévus. Il est préférable que vous ayez un contrôle complet sur votre situation. Vous devez être axé sur vos clients tout en continuant d’étudier le marché. 

Ce changement d’attitude, de concentration sur les clients vers une approche plus large de l’ensemble du secteur, est primordial. La transformation numérique est un élément majeur qui a mené vers ce changement. Il y a tellement d’informations disponibles sur le web que les marchés évoluent plus rapidement que jamais. 

L’adoption de nouvelles technologies est un des aspects les plus passionnants de la gestion des risques. En adoptant les technologies numériques, les entreprises ont un accès rapide à l’information.

Grâce à la transformation numérique, il est maintenant beaucoup plus facile pour les entreprises de mesurer les risques. Nous pouvons désormais savoir ce que font nos concurrents et connaître les influences de notre marché. Cet ensemble d’éléments constitue un système d’alerte efficace dans la gestion de risques.

La clé pour la gestion des risques

La gestion de risque est un sujet complexe, mais essentiel. Elle permet aux chefs d’entreprises d’identifier les stratégies adéquates pour leurs entreprises. Les risques peuvent varier et le premier défi consiste à les repérer. La deuxième phase est d’évaluer et de hiérarchiser les risques potentiels. Par la suite, il devient possible de mettre en place des stratégies efficaces d’atténuation des risques. 

Les risques sont inévitables, pas seulement en affaires. Chaque fois que vous traversez la rue, vous prenez un risque. Vous ne pouvez pas éviter tous les risques. D’ailleurs, même si c’était possible, ce ne serait probablement pas souhaitable. 

Après tout, les entreprises existent pour prendre des risques. C’est inévitable dans la vie d’un entrepreneur. Un élément de risque est sain et normal. Sinon, nous finirions tous par vivre dans des bulles de plastique, isolés du monde réel et des opportunités qu’il nous offre.

 

risques en gestion de projet

Éviter totalement les risques reviendrait à envelopper votre organisation dans une bulle de protection.

Source de l’image

2021-05-10T13:40:06+00:00

About the Author:

Victorio is the Associate SEO Director at RingCentral, a global leader in cloud-based communications and collaboration solutions. He has over 13 years of extensive involvement on web and digital operations with diverse experience as web engineer, product manager, and digital marketing strategist.