Dans la plupart des startups et petites entreprises, il n’est pas toujours possible d’embaucher autant d’employés qu’on le voudrait. Si la gestion d’une petite équipe a des avantages comme la flexibilité ou la réduction des coûts, elle amène aussi ses challenges. Les principaux risques dans la gestion de petites équipes sont :

  • le risque d’une mauvaise embauche;
  • la désorganisation;
  • le burn-out;
  • et le manque de priorités.

Dans cet article, découvrez quatre stratégies pour bien gérer une petite équipe.

 

1- Embaucher des profils adaptés

Les membres d’une petite équipe doivent être capables d’être multi-tâches et ne pas avoir besoin d’instructions précises à chaque instant. En outre, ils doivent être flexibles et indépendants. Plutôt que d’utiliser les méthodes traditionnelles d’embauche, regardez du côté des programmes de formation orientés vers l’entrepreneuriat. Les candidats diplômés de ce type de formations sont souvent mieux préparés à l’environnement des startups.

Lors de l’entretien d’embauche, identifiez les profils les plus adaptés à votre entreprise. Vous pouvez par exemple demander au candidat de compléter un petit projet-test avant de l’embaucher. Le plus important n’est pas tant le résultat accompli que la réaction du candidat à ce type de requête et sa volonté de participer.

 

2- Optimiser l’organisation du travail de l’équipe

Quand vous devez gérer plusieurs projets répartis dans une petite équipe, il est important de bien clarifier et documenter vos idées et tâches. Sinon, il est facile de passer à côté de tâches importantes. Une règle d’or est de résister à l’envie d’annuler les réunions de suivi. En repoussant les réunions de groupe ou individuelles, vous risquez de laisser dériver votre équipe dans la mauvaise direction. Les réunions permettent de:

  • rappeler les objectifs;
  • répartir et planifier les tâches;
  • lever les doutes;
  • et résoudre les conflits.

Pour garder votre petite équipe organisée, utilisez de préférence un outil performant de gestion de projet et de collaboration comme Nutcache. Cela permet de conserver au même endroit le suivi des tâches, les notes et commentaires, les documents, etc… tout en évitant que des informations importantes se perdent dans les abysses des courriels !

 

3- Encourager le repos

La charge de travail d’une startup est souvent importante, surtout au démarrage. Il y a toujours du travail à effectuer et on pourrait ne jamais s’arrêter ! Pourtant, le manque de repos de votre équipe a des conséquences négatives pour votre business. Les personnes fatiguées sont moins productives, moins créatives, et tombent plus facilement malades. Le risque de burn-out est aussi plus fréquent dans les petites équipes.

Un conseil est de montrer l’exemple.

  • ne rentrez pas chez vous trop tard;
  • prenez des vacances régulièrement;
  • et insistez pour que votre équipe fasse la même chose.

 

4- Établir des priorités

Vous devez accepter que votre petite équipe ne peut pas réaliser toutes les tâches qu’une grande équipe peut accomplir. N’essayez pas de manager votre petite équipe comme dans une grande entreprise.

L’important pour votre petite entreprise est de se focaliser sur les tâches importantes qui auront le plus d’impact pour votre business.

  • soyez clair sur vos objectifs;
  • assurez vous qu’ils soient bien compris par tous les membres de l’équipe;
  • et soyez créatif pour atteindre vos objectifs avec le moins de moyens possibles;

L’outil de planification des tâches Nutcache vous aidera à rester focaliser sur les actions importantes.

 

Conclusion

Bien que les petites équipes soient confrontées à différents défis, elles présentent aussi de nombreux avantages. Elles développent souvent un fort esprit d’équipe, de solidarité et de fierté de travailler vers un but commun de développement d’une organisation.

Avec quelques stratégies efficaces de gestion de petite équipe, votre équipe peut conquérir le monde !