La matrice SWOT (Strengths, Weaknesses, Opportunities, Threats, ou pour les francophones: Menaces, Opportunités, Forces, Faiblesses), est un outil d’analyse pertinent lors de la phase de diagnostic stratégique d’un projet.

 

Qu’est-ce que la matrice SWOT ?

En se basant sur les 4 axes que sont les menaces, les opportunités, les forces et les faiblesses, une analyse SWOT permet de définir des stratégies, dans l’idée d’atteindre les objectifs fixés par une entreprise.

Par exemple, si vous souhaitez mettre un nouveau produit sur le marché, c’est un outil adapté. Également, si votre entreprise veut connaitre ses points forts et ses faiblesses internes, vous devez l’utiliser. C’est aussi un très bon instrument d’exploration des menaces qui pèsent sur vos marchés externes.

 

Comment mettre en place la matrice SWOT au sein d’un projet ?

Un travail qui se fait en amont

Le principe de l’utilisation d’un SWOT projet, est d’étudier la gestion du projet en amont, pour faire en sorte de passer moins de temps à sa réalisation. Ainsi, la période de réflexion sera plus longue, mais le passage à l’action n’en sera que plus rapide et efficace.

Il est donc impératif de ne pas ignorer le fait que la mise en place d’un projet doit être méticuleuse. En effet, si vous travaillez votre budget et votre planning, vous renforcerez totalement le démarrage du projet.

Le modèle SWOT adapté à la gestion de projet

L’analyse SWOT s’articule autour de deux types de facteurs inhérents à votre projet :

  • les facteurs internes
  • et les facteurs externes.

Le premier examen s’effectuera sur un axe interne, c’est-à-dire vos forces et vos faiblesses. Recensez vos ressources, humaines et matérielles, établissez un budget et essayez de définir quels sont vos points forts et vos manques, sur ces sujets.

Dans un second temps, portez votre attention sur un deuxième axe externe, c’est-à-dire les opportunités et les menaces. Ainsi, vous pouvez vous demander dans quel environnement évolue votre projet : lois, partenariats, aides, etc. Pareillement, regardez les risques, la concurrence, si le marché est attaqué dans son ensemble ou les freins éventuels qui pourraient survenir en cours de projet.

Suite à cela, il est prépondérant de faire un point et de réfléchir aux actions qui pourraient être menées afin de minimiser ou de contourner les menaces présentes.

 

Une analyse SWOT plus poussée

Afin d’aller plus loin dans la matrice SWOT, vous pouvez partir de deux questions de base:

  • À qui va servir ce projet ?
  • À quoi va-t-il servir ?

Une fois que les réponses sont listées de manière précise, appliquez à nouveau le modèle SWOT à celles-ci. Ainsi, vous pourrez déployer la base d’un examen plus travaillé de la situation.

La faisabilité du projet

En vous servant de ce dernier document, vous pouvez analyser, dès le début, la faisabilité du projet. Essayez d’être le plus exhaustif possible. Par exemple, les compétences des équipes pourront se dispatcher dans les forces et les faiblesses du projet.

Les objectifs en SWOT projet

Tout en continuant à dérouler les étapes de votre projet, identifiez tous les objectifs de celui-ci. Pour l’analyse SWOT, vous pouvez travailler sur trois pivots centraux : les ressources ( compétence et disponibilités humaines ), les moyens ( tout le matériel qui aidera ou manquera à votre force d’action ) et les finances ( budget détaillé et analytique ). Vous dressez, ainsi, un état des lieux très clair des choses qui peuvent favoriser vos objectifs, ou au contraire les entraver.

 

Les actions suite à l’analyse SWOT

Lorsque votre matrice SWOT sera totalement renseignée, il sera temps de mettre en place des stratégies correctives. Il y a quatre grandes directions de réponses tactiques aux problèmes soulevés.

Se repositionner

Dans le cas où les menaces extérieures au projet semblent trop fortes, vous devrez vous diversifier ou vous repositionner. L’objectif étant de diminuer l’axe des faiblesses pour mieux faire face aux aléas externes.

Se défendre

Là, vous tablez sur les forces de votre projet pour vous protéger des menaces. Par exemple, vous pouvez étoffer une équipe pour réduire vos délais de livraison, sachant que vos concurrents sont très en avance.

S’améliorer en interne

Vous avez identifié des points internes faibles et de fortes opportunités grâce à la matrice SWOT. Il ne vous reste plus qu’à essayer de vous améliorer dans l’idée de saisir les occasions qui se présentent. Par exemple, votre projet pourrait être appliqué à l’ensemble de l’entreprise s’il était internationalisé.

Se propager

Si les circonstances vous sont favorables, c’est-à-dire que vous avez à la fois déterminé que vous aviez de nombreuses forces en interne et des opportunités solides en externe, votre projet doit se mettre en expansion. Profitez de la conjoncture et foncez.

 

Les tableaux collaboratifs Nutcache sont un support idéal pour créer votre matrice SWOT en équipe:

inscription Nutcache