Scrum est sans aucun doute la méthode agile de gestion de projet la plus répandue et la plus utilisée à l’heure actuelle, reléguant la méthode en cascade au rang d’ancêtre. Le déroulement d’un projet Scrum diffère grandement de celui, très classique, du cycle en V, et nécessite généralement un changement d’état d’esprit de la part des équipes qui ne sont pas habituées à travailler de façon agile. Voyons donc ce qui constitue le cycle projet Scrum.

 

Petit rappel sur Scrum

Par rapport à une méthode classique de gestion de projet, on ne rencontre pas uniquement un chef de projet et une ou plusieurs équipes dans l’organisation. Trois rôles principaux sont définis dans Scrum.

  • Le Scrum Master a pour rôle de vérifier l’application des principes de Scrum, s’assure que la communication fonctionne correctement au sein de l’équipe et explore toutes les pistes d’améliorations en termes de productivité et de savoir-faire.
  • L’équipe Scrum regroupe généralement une dizaine de personnes (mais de très gros projets peuvent rassembler plusieurs dizaines de personnes) chargées de la réalisation des différentes tâches. Chaque membre est au même niveau, il n’y a pas de hiérarchie et chacun peut contribuer en fonction de ses compétences.
  • Enfin, le Product Owner est un expert du processus métier du client, définit les spécifications fonctionnelles et arbitre les priorités dans les réalisations.

 

Le cycle projet scrum

La description des fonctionnalités du produit se fait dans des Users Stories. Chaque User Story comprend un identifiant, un nom (descriptif court), une priorité, une estimation de la charge de travail, la description d’un test de validation et éventuellement des commentaires. Une User Story est donc un élément des spécifications fonctionnelles.

Un référentiel des besoins est créé, le product backlog. Il va regrouper l’ensemble des Users Stories décrites, donc l’ensemble des fonctionnalités désirées, hiérarchisées par ordre de réalisation souhaité. Toutes les fonctionnalités ne seront pas nécessairement placées dans le backlog dès le début du projet. La product backlog va évoluer durant tout le projet à partir des nouvelles fonctionnalités voulues par le client.

Le déroulement du cycle projet scrum est ensuite organisé en itérations, ou sprints. Chaque sprint dure généralement de deux à six semaines, rarement plus. Une réunion de planification est organisée avant le début d’un sprint, afin de sélectionner les Users Stories qui seront réalisées durant le sprint. Elles composent alors le sprint backlog.

Lors du déroulement d’un sprint, une réunion quotidienne d’avancement est organisée avec l’intégralité de l’équipe. C’est l’occasion de faire le point sur le déroulement du sprint et de vérifier que les objectifs définis seront tenus. Chaque membre de l’équipe peut faire part de son avancement, mais également des difficultés qu’il rencontre et recevoir éventuellement l’aide ou simplement des réponses des autres participants. Cette réunion est très importante, car elle permet à tous les membres de l’équipe d’avoir le même niveau d’information et au scrum master de suivre le déroulement du projet.

Dans le cycle projet scrum, la fin d’un sprint est marquée par une démonstration des derniers développements effectués. Cette démonstration permet de valider la correspondance entre les besoins exprimés et les fonctionnalités réalisées. Un bilan est fait également, lors du Sprint Review Meeting. Chacun peut s’exprimer sur le fonctionnement de l’équipe, mettre en avant ce qui va bien, ce qui va moins bien et proposer des axes d’améliorations. L’équipe peut alors s’adapter, s’améliorer et augmenter sa productivité. A la fin du dernier sprint, le produit fini est remis au client.

 

En conclusion sur le cycle projet scrum

Contrairement à une méthode classique comme la cascade, le cycle projet scrum permet une plus grande adaptabilité de l’équipe. Le point quotidien permet de repérer rapidement toute difficulté et ainsi prévenir tout dérapage dans le déroulement du projet. L’usage du product backlog, des sprints et des démonstrations apportent à la fois la souplesse et la rigueur nécessaire à la réalisation du projet et à la satisfaction du client.

=> Nutcache est le logiciel de gestion de projet agile idéal pour votre projet Scrum: Testez-le!